×

Error message

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in sofistar_project_html_tags() (line 265 of /var/www/vhosts/basergamozzetti.ch/httpdocs/sites/all/modules/sofistar_project/sofistar_project.module).
Ponte sul fiume St. Barthélémy
Martigny, 2010
Pont sur le torrent de St. Barthelemy (VS) Le nouveau pont s’insert a' cote de celui existant, parallele a celui-ci et avec une pente longitudinale de 1% en direction de Mex. Seduits par la beaute du site, nous preferons une presence discrete et en relation avec la nature environnante. Linearite, rapport adequat entre organicite structurelle et abstraction formelle, et conformation minimale et symetrique des appuis, permettent la recherche du juste equilibre entre nature et ouvrage d’art. Le choix structurel d’une seule nervure centrale contractee et des appuis ponctuels accentuent la legerete du pont. La structure proposee est un pont a' bequille en beton arme precontraint sur trois travees (15,25+21,00+15,25 = 51,50 m) a' rigidite variable. Un element diagonal relie la fondation des piedroits avec l’extremite du tablier aux culees. De cette facon, la structure est monolithique et la construction des culees tres simple. Le tablier du pont a une section transversale en T, avec une hauteur maximale de 1,25 m pres des noeuds qui se reduit en direction des culees laterales et du milieu de la portee libre centrale, ou' sa hauteur est de 0,70 m. La section transversale des piedroits est rectangulaire et se retrecit en direction des fondations jusqu’a' un minimum de 0,30 m. La stabilite longitudinale est garantie par le fonctionnement en cadre de la structure, tandis que celle transversale l’est par le fonctionnement en voile du tablier, dont les mouvements dans le sens transversal sont empeches par les piedroits qui s’elargissent en direction des fondations. Nous avons voulu profiter de la largeur utile de l’ouvrage particulierement faible et de sa longueur limitee pour concevoir le tablier avec une seule nervure centrale de largeur 1,50 m; cette section represente une solution optimale du point de vue de l’execution et de la durabilite (betonnage du tablier en une seule etape et structure genereusement protegee). Le moment de torsion engendre par les charges routieres asymetriques est repris par la nervure du tablier et transmis en direction des noeuds ; le moment tordant est conduit le long des piedroits jusqu’a' leur base et le long du tablier jusqu’aux culees du pont. La precontrainte, deux cables de 22 torons chacun, est disposee dans la nervure centrale du tablier et ancree dans la zone des culees; ce qui garantit a' la structure de demeurer a l’etat non fissure sous l’action des charges permanentes. Pour reduire et faciliter les interventions de maintenance nous avons opte pour la suppression des joints de dilatation et des appareils d’appuis ; les efforts engendres par les deformations partiellement empechees sont facilement absorbes par la structure et ne derangent pas son fonctionnement normal. La structure monolithique qui en resulte est ainsi economique et tres durable. Nous proposons de construire le nouveau pont en aval de l’existant (a une distance d’env. 2,00 m) pour beneficier des grands avantages d’acces et de transport pendant la construction ; cette solution s’est deje averee etre la plus economique dans des cas analogues, meme si la nouvelle structure est legerement plus longue. Apres l’excavation pour atteindre la surface rocheuse de qualite suffisante pour fonder l’ouvrage, le betonnage des fondations, des deux piedroits et des elements diagonaux qui relient les culees est prevu. La construction est poursuivie avec les piedroits qui seront executes en une seule etape chacun. Ensuite, le cintre necessaire a' l’execution du tablier peut etre mis en place et garantit, pendant toute la duree des travaux, le gabarit d’espace libre necessaire pour les laves torrentielles. La phase suivante prevoit le coffrage, le ferraillage ainsi que le betonnage du tablier, en une seule etape, en commencant du milieu du pont vers les culees avec deux equipes travaillant en parallele. Les bordures seront executees entre la deuxieme et la troisieme phase de mise en tension des cables de precontrainte. Enfin, apres le demontage du cintre, le betonnage des dalles de transition et la mise en place de l’infrastructure sont prevus.
{"1":"width = auto; height = 148px;","2":"width = auto; height = 148px;","3":"width = auto; height = 148px;","4":"width = auto; height = 148px;","5":"width = 220px; height = auto;","9":"width = auto; height = 148px;","10":"width = auto; height = 148px;","12":"width = auto; height = 148px;","13":"width = auto; height = 148px;","15":"width = auto; height = 148px;","20":"width = auto; height = 148px;","22":"width = auto; height = 148px;","24":"width = auto; height = 148px;","25":"width = auto; height = 148px;"}
Martigny
2010
Pont sur le torrent de St. Barthelemy (VS) Le nouveau pont s’insert a' cote de celui existant, parallele a celui-ci et avec une pente longitudinale de 1% en direction de Mex. Seduits par la beaute du site, nous preferons une presence discrete et en relation avec la nature environnante. Linearite, rapport adequat entre organicite structurelle et abstraction formelle, et conformation minimale et symetrique des appuis, permettent la recherche du juste equilibre entre nature et ouvrage d’art. Le choix structurel d’une seule nervure centrale contractee et des appuis ponctuels accentuent la legerete du pont. La structure proposee est un pont a' bequille en beton arme precontraint sur trois travees (15,25+21,00+15,25 = 51,50 m) a' rigidite variable. Un element diagonal relie la fondation des piedroits avec l’extremite du tablier aux culees. De cette facon, la structure est monolithique et la construction des culees tres simple. Le tablier du pont a une section transversale en T, avec une hauteur maximale de 1,25 m pres des noeuds qui se reduit en direction des culees laterales et du milieu de la portee libre centrale, ou' sa hauteur est de 0,70 m. La section transversale des piedroits est rectangulaire et se retrecit en direction des fondations jusqu’a' un minimum de 0,30 m. La stabilite longitudinale est garantie par le fonctionnement en cadre de la structure, tandis que celle transversale l’est par le fonctionnement en voile du tablier, dont les mouvements dans le sens transversal sont empeches par les piedroits qui s’elargissent en direction des fondations. Nous avons voulu profiter de la largeur utile de l’ouvrage particulierement faible et de sa longueur limitee pour concevoir le tablier avec une seule nervure centrale de largeur 1,50 m; cette section represente une solution optimale du point de vue de l’execution et de la durabilite (betonnage du tablier en une seule etape et structure genereusement protegee). Le moment de torsion engendre par les charges routieres asymetriques est repris par la nervure du tablier et transmis en direction des noeuds ; le moment tordant est conduit le long des piedroits jusqu’a' leur base et le long du tablier jusqu’aux culees du pont. La precontrainte, deux cables de 22 torons chacun, est disposee dans la nervure centrale du tablier et ancree dans la zone des culees; ce qui garantit a' la structure de demeurer a l’etat non fissure sous l’action des charges permanentes. Pour reduire et faciliter les interventions de maintenance nous avons opte pour la suppression des joints de dilatation et des appareils d’appuis ; les efforts engendres par les deformations partiellement empechees sont facilement absorbes par la structure et ne derangent pas son fonctionnement normal. La structure monolithique qui en resulte est ainsi economique et tres durable. Nous proposons de construire le nouveau pont en aval de l’existant (a une distance d’env. 2,00 m) pour beneficier des grands avantages d’acces et de transport pendant la construction ; cette solution s’est deje averee etre la plus economique dans des cas analogues, meme si la nouvelle structure est legerement plus longue. Apres l’excavation pour atteindre la surface rocheuse de qualite suffisante pour fonder l’ouvrage, le betonnage des fondations, des deux piedroits et des elements diagonaux qui relient les culees est prevu. La construction est poursuivie avec les piedroits qui seront executes en une seule etape chacun. Ensuite, le cintre necessaire a' l’execution du tablier peut etre mis en place et garantit, pendant toute la duree des travaux, le gabarit d’espace libre necessaire pour les laves torrentielles. La phase suivante prevoit le coffrage, le ferraillage ainsi que le betonnage du tablier, en une seule etape, en commencant du milieu du pont vers les culees avec deux equipes travaillant en parallele. Les bordures seront executees entre la deuxieme et la troisieme phase de mise en tension des cables de precontrainte. Enfin, apres le demontage du cintre, le betonnage des dalles de transition et la mise en place de l’infrastructure sont prevus.
Canton Vallese
ing. Pedrazzini Guidotti sagl
1° rango
Numero progetto: 
141
Render/modello: